• « Si je vous ai dis ça c’est que j’y croyais ! : »me dit mon ami Abdelkader

     

    Très souvent c’est tôt le matin que me reviennent mes souvenirs d’enfance . Ce matin m’est revenu un vieux souvenir de la joyeuse bande de copains de Z’gag el kabou. Nous étions quelques voisins et cousins à  constituer une petite bande . Nous étions tout le temps ensemble, à l’école , aux jeux , au cinéma , … Parmi ces camarades de jeux , il y en a un que je revois assez souvent parce que nous nous sommes retrouvés encore une fois voisins de quartier un demi-siècle après .

    Il s’agit de Abdelkader Zakhrouf .

    Quand il nous arrivait de temps en temps d’être « sérieux » nous discutions de la vie , de la mort et nous voulions comprendre tous ces mystères . Un jour Abdelkader nous sortit une de ses « trouvailles » alors que nous nous interrogions sur le comment de la vie et de la mort .

    • Vous savez , nous-dit-il, ce n’est pas sorcier à comprendre , moi j’ai appris qu’en chacun de nous une grosse pierre qui diminue de volume à chaque jour qui passe et la vie continue tant que cette pierre n’est pas complètement usée . La mort intervient quand la pierre est complètement usée …

    C’est l’explication que nous a donnée notre ami Abdelkader , il y en a parmi nous qui y ont cru , faisant ressembler l’homme à un poste à transistors qui fonctionnerait avec des piles ( on dit hajra –pierre pour désigner une pile).  Moi , je n’arrivais pas à concevoir cette explication saugrenue et j’ai continué à chercher une explication plus crédible jusqu’à ce que nous l’ayons eue par nos chouyouks de la Medersa.

    Abdelkader , je lui ai raconté , il y a deux ou trois années , cette histoire , il ne s’en souvenait plus mais il en a quand-même ri un bon coup en prononçant cette courte phrase «  Si je vous ai dis ça c’est que j’y croyais ! : »

     

    « شريط نادر لمدينة الأغواط في 1948الجزئر العاصمة في البسنوات الخمسين »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :